Vos questions sont entre de bonnes mains

Aménagement de jardin en pente

Partager
Envoyer par email

Un jardin en pente est probablement plus difficile et coûteux à aménager qu'un jardin plat, mais il offre d'infinies possibilités d'agencement.

  • Le résultat sera à coup sûr un jardin pittoresque et très personnel.
  • La plupart des paysagistes apprécient d'ailleurs d'avoir à travailler sur un terrain en pente, qui stimule leur créativité.

Financez votre projet

Jardin en pente : le gros œuvre

Avant d'envisager de planter quoi que soit, il est nécessaire de modeler le jardin, d'araser certaines parties pour les rendre plates, d'accentuer au contraire certains dénivelés, etc.

  • Le but est de souligner la pente et de l'organiser en une succession de terrasses plates et/ou de talus de faible pente.
  • Ceci représente un gros travail, qu'il est recommandé de confier à un paysagiste ou à un entrepreneur.

La même entreprise réalisera les escaliers permettant de passer d'un niveau à l'autre et les murets de soutènement des différentes terrasses : murets de pierres sèches ou palissades de rondins qui retiendront solidement la terre tout en créant un effet décoratif faisant une partie du charme d'un jardin en pente.

Les plantes d'un jardin en pente

Sur les terrasses

Les terrasses sont plates et se plantent comme n'importe quel autre jardin : arbres, arbustes, vivaces, etc. Par contre, une réflexion soigneuse est nécessaire pour étager harmonieusement les plantations, sous peine que certains étages dominent et masquent les autres.

Sur les talus en pente

Dès la conception du jardin, il est nécessaire de tenir compte des deux principales contraintes d'un talus en pente :

  • difficulté d'accès pour entretenir le talus (risque de glissade, etc.),
  • sol sensible à l'érosion.

Il est par conséquent recommandé de garnir les pentes de plantes couvre-sol, plutôt que de pelouse qu'il sera difficile de tondre. Une autre option est d'aménager les pentes d'un talus en rocaille.

Pour empêcher l'érosion, il importe :

  • que le sol ne reste pas longtemps nu : pour cela on privilégie les plantes tapissantes à croissance rapide telles que les cotoneaster horizontalis, millepertuis, rosiers couvre-sol, genévrier rampant, pervenche, etc.
  • que la terre soit retenue par des arbres comme le pin, le mélèze, le saule, le cornouiller, etc..

Entretien du jardin en pente

L'entretien d'un jardin en pente est compliqué par les dénivelés, les escaliers et parfois par un manque d'accessibilité (talus peu accessibles à la tondeuse par exemple).

L'idéal, c'est de concevoir le jardin dès le départ en minimisant son entretien :

  • cheminements faciles évitant les glissades,
  • large utilisation de plantes couvre-sol plutôt que de la pelouse.

Financez votre projet


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question


Trouver une plante

Recherchez par nom

Rechercher

OU

Recherche par critères

Couleur des fleurs

Couleur des feuilles

Climat

  • Climat continental : Climat contrasté : très froid l'hiver, et très chaud l'été. Les précipitations sont faibles. C'est le climat de référence pour les dates de semis et de plantation.
  • Climat océanique : Climat tempéré : hiver doux et été frais. Les précipitations sont abondantes. Vous pouvez semer et planter un peu avant la date de référence.
  • Climat semi-océanique : Entre le climat continental et le climat océanique : hiver et été sont marqués, et les précipitations sont régulières.
  • Climat méditerranéen : Climat chaud et sec en été, et doux en hiver. Les précipitations sont rares mais peuvent être très fortes, et il pleut surtout à l'automne. Vous pouvez semer et planter un mois avant la date de référence.
  • Climat montagnard : Été doux et hiver rigoureux. Les précipitations sont importantes. Vous pouvez semer et planter un mois après la date de référence.
Envie d'en savoir plus ?

Plantation

  • Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
  • Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
  • Plante aquatique : La plante pousse dans l'eau (bassin de jardin, aquarium, bord de cours d'eau, marais, etc.).
Envie d'en savoir plus ?

Exposition

  • Soleil : La plante a besoin de beaucoup de soleil pour s'épanouir tout au long de la journée. Elle ne doit pas être à l'ombre d'une construction ou de plantes plus grandes.
  • Mi-ombre : La plante a besoin de soleil, mais pas trop. Elle s'épanouira dans un espace ensoleillé une partie seulement de la journée.
  • Ombre : La plante craint l'exposition directe au soleil. Elle poussera à l'ombre d'une construction ou d'autres plantes plus grandes.
Envie d'en savoir plus ?

Uniquement les plantes

  • Facile à entretenir : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
  • À faible besoin en eau : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
  • Résistantes au froid : Plante résistante au gel.

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.